Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Jardin Secret

Jardin Secret

Un petit coin de détente pour échanger des idées, partager des connaissances, des images, des histoires...

Découvrir l'âne

ane_048.gif 

 

L' ANE, UN GENTIL COMPAGNON

 

 

ane_045-copie-1.gif

 


 

L'âne est un animal très intelligent contrairement aux idées reçues, qui doit être éduqué, et non dressé.


C'est un excellent animal de compagnie qui aime beaucoup caresses, toilettage à l'étrille, et les promenades en compagnie de son maître.


On pourrait le croire peureux, mais en réalité c'est un animal méfiant. Un âne qui n'a pas l'habitude de se promener sur la route s'arrêtera devant un passage clouté, une plaque d'égout, une flaque d'eau..., et refusera catégoriquement d'avancer. Il sera alors qualifié à tort d'être têtu.


Il suffira de l'éduquer avec un peu de patience, de le mettre en confiance, de le rassurer, et très rapidement, il franchira tous ces obstacles naturellement.


Lorsqu'un âne est bien éduqué à la randonnée et à l'attelage..., il mémorise pour une très longue durée tout ce qu'il a appris.


L'âne a un pas très sûr, et si vous l'observez, vous constaterez qu'il se déplace comme sur un cordeau. Cela lui donne un sérieux avantage par rapport au cheval pour franchir des sentiers très étroits et dangereux en montagne.


Autre particularité de l'âne: plusieurs fois par jour, il adore faire des roulades dans la poussière, généralement toujours au même endroit, que l'on appelle "baignoire".


En plus de ses qualités de fidèle compagnon, l'âne est également un excellent "débroussailleur". Il peut ainsi débroussailler des terrains abandonnés ou mal entretenus, entretenir des coupe-feu... L'âne adore en effet toutes les plantes riches en fibres, tels que ronces, jeunes pousses d'arbustes, chardons, etc...


Mais l'âne apprécie également l'écorce; il est donc nécessaire de protéger vos arbres quelque soit leur taille, soit par une clôture pour les haies ou par des corsets en acier pour les autres arbres.

(source : asineriedubocage.com)

 

Il est peut-être aussi mélomane... regardez cette vidéo :

 

 

 

 

Son cri est le braiment, une sorte de « Hi-Han » assez strident et puissant.

Il peut être entendu à près de 15 kilomètres.


Il peut vivre une quarantaine d'années.


Le croisement d’un âne avec une jument donne un mulet ; le croisement d’un cheval avec une ânesse donne un bardot.

 

L'âne commun , ou âne domestique, est issu de l'âne sauvage d'Afrique, et se trouve aujourd'hui sur tous les continents.

ane-commun-bourbonnais.jpg

 


 

L'âne pie d'Irlande : cet âne se démarque des autres races de par son caractère généralement vif et déterminé.
Sa robe est tachetée.
Sa taille est généralement petite.

ane-pie-Irlande.jpg

 


 

L'âne sauvage d'Afrique vit en Afrique de l'est, en particulier en Somalie.

ane-sauvage-afrique.jpg

 

 

 

 

L'âne sauvage d'Asie ou hémione vit en Asie Centrale.

ane-sauvage-asie.jpg

 

 

 

L'âne sauvage de l'Inde ou onagre vit en Inde et dans les pays limitrophes du nord-ouest.

C’est le plus rapide des Equidés avec des pointes à 70 km/h. Il vit dans les zones arides d’Arabie Saoudite jusqu’en Russie et au Kazakhstan.
Des populations habitent en Inde et au Tibet. Cette espèce a été réintroduite en Iran, en Mongolie et au Turkménistan.

ane-sauvage-Inde.jpg

 

 


L'âne sauvage du Tibet ou Kiang  se rencontre dans l'Himalya.

ane-Tibet.jpg

 

 

 

Les populations d’ânes sauvages sont menacées.

L'âne domestique a formé des populations redevenues sauvages notamment en Australie et en Amérique : c'est le phénomène du marronnage.

 

Un élevage d'ânes s'appelle une asinerie.


 

Pour les protéger des piqûres de moustiques qui les agaçaient, le paysan rétais eut l'idée de leur enfiler des pantalons.

Aujourd'hui ces ânes en culotte sont un des éléments principaux du folklore de Ré.

ane-culotte.jpg

 

 

Pour découvrir toutes les races existant dans le monde, un site très intéressant :

http://horse-village.com/races/les-anes-du-monde

 

 

 

 

LE LAIT D'ANESSE

 

////////////////////////////

 

Il est raconté que Cléopâtre en alimentait son bain. Les Grecs le considéraient comme un excellent  remède ; les Romains en faisaient une boisson de luxe et des produits de beauté, reconnaissant par là sa richesse extraordinaire. Buffon le mentionne dans son « Histoire Naturelle », tandis que les élégantes du XIXème siècle s’emparent de ce breuvage singulier…


La communauté scientifique d’aujourd’hui reconnaît le bien-fondé de cet héritage: dans le cas où l'allaitement n'est pas conseillé ou indisponible et donc qu’un lait substitutif soit nécessaire, le lait d’ânesse représente une excellente alternative naturelle, ainsi qu’un produit naturel aux propriétés alimentaires et cosmétiques rares.

 

Sous certaines conditions, en cas d'allergies notamment aux protéines de lait bovin, le lait d'ânesse est un incomparable substitut à tous les autres régimes lactés. Eurolactis rappelle que le corps médical recommande l'allaitement maternel dès qu'il est possible. 

 

Ce qui est important c'est que le lait contenu dans le savon ou le soin soit du lait frais d'ânesse et pas du lait deshydraté.

Pour le psioriasis, le lait d'anesse est conseillé. Même pour la peau de bébé !

 

C'est un lait riche en vitamines (A, B1, B2, B6, D, C, E), en minéraux et en oligo-éléments (calcium, magnésium, phosphore, sodium, fer, zinc) tenseur naturel et un excellent produit pour ralentir le vieillissement cutané. 

 

Sa composition exceptionnelle en protéines, phospholipides, céramides et glucides lui confère des propriétés adoucissantes et re-structurantes, efficaces sur les peaux fragilisées (eczéma, psoriasis, acné...)


 

===================================================


 

Pour finir, un bon souvenir de lecture :  "Les mémoires d'un âne" de la Comtesse de Ségur.


Les enfants ne lisent plus comme à mon époque, c'est bien dommage ; que de moments magiques lorsqu'on se plongeait dans l'univers d'un bon livre...


Voici la préface de cet ouvrage, "rédigé" par le héros, le petit âne Cadichon :

 

Les-memoires-d-un-ane.jpg

 

Mon petit Maître, vous avez été bon pour moi, mais vous avez parlé avec mépris des ânes en général. Pour mieux vous faire connaître ce que sont les ânes, j’écris et je vous offre ces Mémoires. Vous verrez, mon cher petit Maître, comment moi, pauvre âne, et mes amis ânes, ânons et ânesses, nous avons été et nous sommes injustement traités pas les hommes. Vous verrez que nous avons beaucoup d’esprit et beaucoup d’excellentes qualités ; vous verrez aussi combien j’ai été méchant dans ma jeunesse, combien j’en ai été puni et malheureux, et comme le repentir m’a changé et m’a rendu l’amitié  de mes camarades et de mes maîtres. Vous verrez enfin que lorsqu’on aura lu ce livre, au lieu de dire : Bête comme un âne, ignorant comme un âne, têtu comme un âne, on dira : De l’esprit comme un âne, savant comme un âne, docile comme un âne, et que vous et vos parents vous serez fiers de ces éloges.

Hi ! han ! mon bon Maître ; je vous souhaite de ne pas ressembler, dans la première moitié de sa vie, à votre fidèle serviteur,

CADICHON
Âne savant.




 






anesse-copie-1.jpg

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :