Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 18:52

Parfois des chansons surgissent du fin fond de nos mémoires... oui, je sais, là c'était bien loin !


1966, le charme du bel Hugues Aufray et sa musique bien rythmée, son autoharpe (style de cythare) et à la fin, ses dédicaces aux sportifs français !!!

 

Un moment génial à savourer !!

 

Et si vous avez envie de chanter avec lui, les paroles sont en-dessous

 

 

 

 

 

Laï laï laï laï laï laï laï..
Laï laï laï laï laï laï laï,
Laï laï laï laï laï laï laï... Hey!

Laï laï laï laï laï laï laï..
Laï laï laï laï laï laï laï,
Laï laï laï laï laï laï laï.

Ma mignonne mignonette,
Emmène-moi dans ta maison.
Cache moi dans ta cachette,
Je te dirai des chansons.
Je me ferai tout gentil,
Je te promets d'être sage,
Et quand tu liras la nuit,
Je te tournerai les pages.

Chante chante rossignol,
Trois couplets en espagnol,
Et tout le reste en anglais.. hey!

Chante chante rossignol,
Trois couplets en espagnol,
Et tout le reste en anglais.

Ma mignonne mignonette,
Emmène moi dans ton lit.
Couche moi dans ta couchette,
Il va faire bon dans ton nid.
J'ai tellement voyagé,
Tellement connu de Dames,
Je suis très très fatigué,
Tu apaiseras mon âme.

Chante chante rossignol,
Trois couplets en espagnol,
Et tout le reste en anglais.. hey!

Chante chante rossignol,
Trois couplets en espagnol,
Et tout le reste en anglais.

Chante chante rossignol,
Trois couplets en espagnol,
Et tout le reste en anglais.. hey!

Chante chante rossignol,
Trois couplets en espagnol,
Et tout le reste en anglais.

Ma mignonne mignonette,
D'amour tu me fais languir.
Tu t'amuses ma coquette,
A m'arracher les soupirs.
Je regretterai demain,
Tes rubans de tes dentelles,
Moi je n'demandais rien,
Que de te bercer, ma belle.

Chante chante rossignol,
Trois couplets en espagnol,
Et tout le reste en anglais.. hey!

Chante chante rossignol,
Trois couplets en espagnol,
Et tout le reste en anglais.. hey!

Laï laï laï laï laï laï laï..
Laï laï laï laï laï laï laï,
Laï laï laï laï laï laï laï.

(Encore une fois..)

Laï laï laï laï laï laï laï..
Laï laï laï laï laï laï laï,
Laï laï laï laï laï laï laï.

Repost 0
Published by Martine - dans Souvenirs
commenter cet article
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 09:52

Après des jours pluvieux, un beau soleil éclaire le ciel et les arbres commencent à embellir le paysage avec leurs belles couleurs d'automne.


Tout ça m'a fait penser à une chanson de Jean Ferrat que vous connaissez sûrement, et j'ai eu envie de la partager avec vous.

 

Bien sûr, vous avez les paroles en-dessous si vous avez envie de chanter avec lui !

 

Et au passage, n'oubliez pas votre grand-père, c'est la fête des Papis aujourd'hui !


Pour lui envoyer un petit mail allez piocher une image ici

 

 

 

 

 

Ils quittent un à un le pays
Pour s'en aller gagner leur vie
Loin de la terre où ils sont nés
Depuis longtemps ils en rêvaient
De la ville et de ses secrets
Du formica et du ciné
Les vieux ça n'était pas original
Quand ils s'essuyaient machinal
D'un revers de manche les lèvres
Mais ils savaient tous à propos
Tuer la caille ou le perdreau
Et manger la tomme de chèvre

Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s'imaginer
En voyant un vol d'hirondelles
Que l'automne vient d'arriver ?

Avec leurs mains dessus leurs têtes
Ils avaient monté des murettes
Jusqu'au sommet de la colline
Qu'importent les jours les années
Ils avaient tous l'âme bien née
Noueuse comme un pied de vigne
Les vignes elles courent dans la forêt
Le vin ne sera plus tiré
C'était une horrible piquette
Mais il faisait des centenaires
A ne plus que savoir en faire
S'il ne vous tournait pas la tête

Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s'imaginer
En voyant un vol d'hirondelles
Que l'automne vient d'arriver ?

Deux chèvres et puis quelques moutons
Une année bonne et l'autre non
Et sans vacances et sans sorties
Les filles veulent aller au bal
Il n'y a rien de plus normal
Que de vouloir vivre sa vie
Leur vie ils seront flics ou fonctionnaires
De quoi attendre sans s'en faire
Que l'heure de la retraite sonne
Il faut savoir ce que l'on aime
Et rentrer dans son H.L.M.
Manger du poulet aux hormones

Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s'imaginer
En voyant un vol d'hirondelles
Que l'automne vient d'arriver ?

Repost 0
Published by Martine - dans Souvenirs
commenter cet article
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 18:07

Qu'est-ce qu'on regardait ?

 

Je ne vais pas citer toutes les émissions de l'époque, juste celles dont je me souviens, qui me rappellent une ambiance, une découverte, un plaisir :


 

- Les dossiers de l'écran

 

 

dossiers de l'écran


 

 

Cette émission offrait un thème pour une soirée entière, abordant principalement des problèmes de société.


Tout d'abord, le présentateur annonçait le film et le thème concerné, puis après avoir vu le film, les télespectateurs pouvaient intervenir en posant des questions au standard (SVP 11-11), questions qui étaient posées pendant le débat avec les invités du jour.

 

Produite par Armand Jammot, cette émission a été présentée par Yves Courrière au tout début (1967 - 1968) puis par Joseph Pasteur, Alain Jérôme, Charles Villeneuve, Claude Sérillon.

 

La musique était assez choquante ! plutôt effrayante pour les petits... pour un aperçu, regardez cette vidéo, ne mettez pas le son trop fort !

 

 

 

 

 

 

- Monsieur Cinéma



Monsieur Cinéma

 

Cette émission, présentée par Pierre Tchernia et Jacques Rouland, était diffusée le dimanche après-midi sur la 2ème chaîne de l'O.R.T.F.


Tout d'abord, Pierre Tchernia présentait l'actualité du cinéma puis animait un jeu où s'affrontaient deux candidats : ils devaient répondre à des questions sur le septième art et le vainqueur obtenait le titre de Monsieur Cinéma.

 

 

 

- La séquence du spectateur


Présentée (en voix-off) par Catherine Langeais, cette émission proposait  des extraits et des bandes-annonces de films.


C'était le dimanche midi, juste avant le repas et la musique du générique s'associait à l'odeur du bon poulet rôti...

 

 

 

 

- La séquence du jeune spectateur


Sur le même principe, cette émission était diffusée le jeudi midi (le jour de repos des écoliers à l'époque) et était présentée par Claire, la marionnette speakerine accompagnée par son chat Bigoudi.


Elle choisissait dans le courrier que lui envoyaient les enfants les plus beaux dessins qu'elle montrait à l'écran puis elle parlait des films demandés.

 

 

 

 

 

 

 

  - L'ami public n° 1

 

Tchernia-Disney           Pinocchio.gif

 

Egalement animée par Pierre Tchernia, cette émission présentait des extraits de dessins animés de Walt Disney, une émission très appréciée par les enfants.


A cette époque, on ne pouvait voir ces grands dessins animés qu'au cinéma, ce qui n'était pas à la portée de tout le monde. Il y avait aussi les livres, cadeaux précieux.


Donc, avec cette émission, on était transportés dans un monde merveilleux, magique, qu'on n'imagine plus maintenant que tout est si facilement accessible.

 

 

 

 

  - La caméra invisible

 


camera-invisible.jpg


Créée par Jacques Rouland et Pierre Bellemare, réalisée par Igor Barrère, cette émission nous a fait passer de supers moments ! et a inspiré de nombreuses émissions du même style.


Le principe : dans la rue, Jacques Legras et sa grosse moustache piégeaient des passants. Une caméra cachée filmait les gens  à leur insu pour voir leur réaction face à une situation insolite.

 

                   Jacques-Legras.jpg Jacques Legras

 

 

 

 

- Au théâtre ce soir

 

au-theatre-ce-soir.jpg

 


  Une ambiance que j'aimais beaucoup : tout commençait par des images des lampes, des dorures du théâtre, le titre et le public s'installait sous nos yeux accompagné par une sonnerie continue... on s'installait aussi et on oubliait qu'on était chez nous, on s'associait au public.

Lorsque les 3 coups étaient tapés, le rideau s'ouvrait sur de nouvelles histoires, passionnantes, variées et qui nous faisaient passer une bien bonne soirée.

A la fin, les acteurs saluaient le public, étaient tous présentés et tout s'achevait par un refrain qui est vite devenu célèbre : « les décors sont de Roger Harth et les costumes de Donald Cardwell ».

 

 

  - Télé-Philatélie

 

Présentée par Jacqueline Caurat, cette émission était consacrée aux timbres de collection.

Je n'ai pas un souvenir très précis mais je me souviens que la façon dont était présentée cette passion donnait envie de s'intéresser aux timbres et de nombreux collectionneurs ont dû voir leur passion naître devant le petit écran.

 

  telephilatelie.jpg

 

Repost 0
Published by Martine - dans Souvenirs
commenter cet article
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 18:48

  tele1960.jpg

 

 

A cette époque, la télévision était un luxe et en avoir une chez soi était un évènement.


Souvent, on allait regarder les émissions chez un voisin, un ami, ce qui permettait de passer des soirées sympas, rappelant les soirées au coin de la cheminée.

 

Les programmes, ce n'était pas 24h/24 avec plein de chaînes et une télécommande.

Il y avait une seule chaîne, une heure de début et une heure de fin des programmes !

 

La mire apparaissait avant le démarrage et en fermeture des programmes

 

Mire.jpg

 

On avait aussi la pendule qui s'affichait entre les programmes, pour attendre le début d'une émission, en cas de "panne"... et ça permettait de régler nos pendules et réveils.

 

horloge-houriez.gif

 

 

A cette époque, il n'y avait pas encore de publicité, les "réclames" ont fait leur apparition en 1968.

 

C'était en noir et blanc, avec une speakerine qui annonçait les émissions, apportait une chaleur humaine qui devenait familière dans les foyers.

 

speakerines-1960-copie-1.jpg

  (Jacqueline Caurat - Anne-Marie Peysson - Jacqueline Huet)

 

À 19 heures 40 minutes, c’est le feuilleton, à 20 heures le journal télévisé, le dimanche soir le film, etc

 

En 1964, est arrivée la 2ème chaîne et en 1967, la couleur !!

 

J'oubliais... le carré blanc !!

En bas à droite de l'écran, il indiquait que les enfants devaient aller jouer plus loin ou se coucher mais interdiction de regarder un film avec le carré blanc, là  c'était du sérieux ! plus tard, il s'est transformé en rectangle blanc pour moins gêner l'image.

 

 

Interlude :


Les "trous" dûs aux problèmes techniques de diffusion sont comblés par l'horloge ou le fameux petit train rébus.

Il serpente dans des paysages en nous proposant un rébus dont les images sont révélées sur chacun des wagons

A la fin de sa course champêtre, il arrive à la gare de... La Solution !

 

train-rebus.jpg

 

En avril 1963, il sera remplacé par Le Petit Train de la Mémoire, pour lequel il faut reconstituer un dessin à partir de petits bouts dessinés sur les différentes voitures.

 

 

 

Histoires sans paroles le dimanche soir vers 17 heures  présentait une sélection de petits films en noir et blanc de l'époque héroïque du cinéma muet américain ; ces petites histoires ont  parfois servi d'interlude.

 

 

 

 

Dès qu'on entendait le générique, on allait vite devant la télé pour profiter de ces quelques instants de distraction. 

 

 

Un petit plus sur les années 60 ?

  Cliquez ici :    porte-clé

 

 

Quelques programmes télé de cette époque:

Cliquez ici : au theatre ce soir


Repost 0
Published by Martine - dans Souvenirs
commenter cet article
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 18:46

Voyage dans le temps... les années 60

 

***************************

 

 

Je vous parle d'un temps que les moins de 40 ans.... ne peuvent pas connaître !!!

 

Mais pour tous les autres, voici quelques petits souvenirs ; c'est amusant de retrouver tout cela !

 

Le cyclorameur...

 

Quelqu'un a connu ce jouet ?

 

cyclorameurs.jpg

 

J'en avais un quand j'étais petite, un vrai plaisir.... patience, endurance, biceps... ça développait de grandes capacités !!!

 

Après ça, un petit tour en voiture à pédales, c'était le grand luxe !

 

 

Et il y avait les cadeaux Bonux !!!


Quel plaisir de voir le paquet de lessive de Maman arriver à la fin... elle allait bientôt en acheter un nouveau et ce moment était magique ; l'odeur de la lessive, la main qui fouille dans le paquet, le bout de plastique que l'on tire et la découverte d'un jouet, un mini album à colorier, etc...

 

Cadeaux-Bonux.jpg

 

 

A l'époque, pas de savon liquide ni de gel douche, la bonne vieille savonnette, parfumée, comme Monsavon au lait, Lux et les bébés Cadum !

 

monsavon.JPG BB-Cadum.jpg                                                                    

 

Savon-Lux.jpg

 

 

Chocorêve... c'était un vrai plaisir... le chocolat fondant et la petite noisette au milieu !

 

 

Chocoreve.jpg

 

 

Ou un caramel Becco  , un bonbon Pschitt  ?


 

Caramels.JPG                bonbons.JPG

 

Les premiers yaourts au chocolat, au caramel, au café, tellement bons !

 

yaourts.JPG

 

 

 

Après cette dégustation, il y avait le dentifrice Gibbs pour une bouche fraîche !

Souriez Gibbs !!

 

 

Gibbs.jpg

 

 

Pour bébé, un biberon avec le bon lait Guigoz

 

Guigoz.jpg

 

 

Les machines à tricoter, les premiers magnétophones, c'était impressionnant !

 

 

machine-a-tricoter.jpg                 magneto.jpg              

 

 

Boire un jus de fruits était exceptionnel, pas banal comme aujourd'hui, et un jus d'ananas pam-pam, c'était la fête !! et pourquoi pas avec une gaufrette Gringoire ?


 

pam-pam.jpg                        Gringoire.JPG            

 

 

 

A l'école, c'était crayon à papier et porte-plume ; alors quand on a découvert le stylo à cartouches, vu que le stylo simple n'était pas toléré, c'était génial ! et en plus, il y avait des cartouches de différentes couleurs !!

 

Pen7.jpg

 

 

 

 

C'était aussi la mode des collections de porte-clés, et il y en avait une grande variété.

 

porte-cle.jpg                           Six-de-Savoie.JPG

 

 

Pour finir, quelques publicités en vrac, sans commentaires.


 

Bonne fin de voyage !

 

 

 

Spontex.jpg           

 

 

 

vache-qui-rit.jpg                  vache-qui-rit2.jpg

 

 

 

 

veloSolex.jpg                               Vespa.jpg

 

 

 

 

       
Et la télé, c'était comment à cette époque ?

Venez voir en cliquant ici : 
                                                     Mire
Pour un aperçu des programmes des années 60,
cliquez ici : au theatre ce soir
Repost 0
Published by Martine - dans Souvenirs
commenter cet article
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 16:38

Pour ceux qui ont déjà passé un demi siècle sur cette bonne vieille terre, voici une vidéo que je voulais partager :

 

Vous vous souvenez peut-être des Surfs, ces frères et soeurs malgaches qui ont enchanté nos oreilles dans les années 60

 

Puisque le printemps est enfin de retour, voici une de leurs chansons :

 


 

 

  
Ecoute, écoute le printemps sur la colline
T'appelle et mêle sa gaieté à ma détresse

Le temps s'en va
Et les mois passent
Depuis un an j'espère
Que tu reviennes prendre place
Là où nos cœurs vivaient naguère

Mes jours se traînent
Mes nuits s'étirent
Et ma peine est profonde
Où sont nos rêves
Où sont nos rires
Sans toi
Qui es au bout du monde

Ecoute, écoute le printemps sur la colline
T'appelle et mêle sa gaieté à ma détresse
Je t'aime, je t'aime le printemps sur la colline
T'attend viens-t'en
Que notre bonheur renaisse
Car il n'est de beaux jours sans amour

Combien de mois et de semaines
Devrais-je encore attendre
Pour que le destin te ramène
Réduisant mes chagrins en cendres
Tu es ma chance, tu es ma flamme
La force qui me guide
Reviens-moi vite, reviens mon âme
Sans toi
La maison semble vide

Ecoute, écoute le printemps sur la colline
Nos peines et même
T'appelle et mêle sa gaieté à ma détresse
Je t'aime, je t'aime le printemps sur la colline
T'attend viens-t'en que notre bonheur renaisse
Car il n'est de beaux jours sans amour
Repost 0
Published by Martine - dans Souvenirs
commenter cet article
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 14:02

Un petit voyage dans le passé

 

avec cette belle chanson de Marie Laforêt.

 

Marie-Laforet.jpg

 

 

LA TENDRESSE

 

 

 

 




On peut vivre sans richesse
Presque sans le sou
Des seigneurs et des princesses
Y'en a plus beaucoup
Mais vivre sans tendresse
On ne le pourrait pas
Non, non, non, non
On ne le pourrait pas

On peut vivre sans la gloire
Qui ne prouve rien
Etre inconnu dans l'histoire
 
Et s'en trouver bien
Mais vivre sans tendresse
Il n'en est pas question
Non, non, non, non
Il n'en est pas question

Quelle douce faiblesse
Quel joli sentiment
Ce besoin de tendresse
Qui nous vient en naissant
Vraiment, vraiment, vraiment

Dans le feu de la jeunesse
 
Naissent les plaisirs
Et l'amour fait des prouesses
Pour nous éblouir
Oui mais sans la tendresse
L'amour ne serait rien
Non, non, non, non
L'amour ne serait rien

Un enfant vous embrasse
Parce qu'on le rend heureux
Tous nos chagrins s'effacent
On a les larmes aux yeux
Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu...
Dans votre immense sagesse
Immense ferveur
Faites donc pleuvoir sans cesse
Au fond de nos cœurs
Des torrents de tendresse
Pour que règne l'amour
Règne l'amour
Jusqu'à la fin des jours

 

 

Paroles et Musique: Noël Roux, Hubert Giraud   1963
autres interprètes: Mouloudji
  

 

 

 

ntey8wgs.gif

Repost 0
Published by Martine - dans Souvenirs
commenter cet article
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 19:15

 

Nutella3.jpg

 

 

 

Qui ne connaît pas le célèbre pot de Nutella ?

 

Mais qui connait son origine, l'histoire de sa création ?

 

C'est un pâtissier piémontais, Pietro Ferrera, à Alba, qui a inventé la Supercrema (son premier nom).

 

C'était en 1949 et les fèves de cacao menaçaient de manquer et étaient onéreuses ; il a donc eu la bonne idée de les remplacer par des noisettes qui étaient abondantes dans sa région. Il y rajoutait un peu de cacao, du lait et du sucre pour en faire un "pain" nommé Giandujot. Mais un été particulièrement chaud fit fondre ce qu'il avait tout d'abord créé comme une pâtisserie locale. Voyant sa consistance crémeuse, il retoucha la recette et l'appela Supercrema, un succès !

 

Voici le premier pot de cet incontournable délice :


 

 

  nutella-1949.jpg

 

 

 

En 1961, Ferrero installe une usine en France et en 1963, voilà notre pâte à tartiner lancée sur le marché français sous le nom de Tartinoise.

 


 

Nutella2.jpg

 


 

En 1966, elle est définitivement baptisée Nutella.

 

 

Certains se rappelleront de sa présentation en coupelles :

 

Nutella5.gif


 

Ah... ce bon petit goût de noisettes, il n'y a pas que les humains qui sont fans...

 

 

 

nutella4.jpg 

 

 

 

Vous en avez l'eau à la bouche ?


Je ne vais pas terminer sans une bonne petite recette !

 

Un délice rapide au Nutella :  clic

 

 


                                                                     36_2_25.gif



 

 


Repost 0
Published by Martine - dans Souvenirs
commenter cet article
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 19:15

 

Nutella3.jpg

 

 

 

Qui ne connaît pas le célèbre pot de Nutella ?

 

Mais qui connait son origine, l'histoire de sa création ?

 

C'est un pâtissier piémontais, Pietro Ferrera, à Alba, qui a inventé la Supercrema (son premier nom).

 

C'était en 1949 et les fèves de cacao menaçaient de manquer et étaient onéreuses ; il a donc eu la bonne idée de les remplacer par des noisettes qui étaient abondantes dans sa région. Il y rajoutait un peu de cacao, du lait et du sucre pour en faire un "pain" nommé Giandujot. Mais un été particulièrement chaud fit fondre ce qu'il avait tout d'abord créé comme une pâtisserie locale. Voyant sa consistance crémeuse, il retoucha la recette et l'appela Supercrema, un succès !

 

Voici le premier pot de cet incontournable délice :


 

 

  nutella-1949.jpg

 

 

 

En 1961, Ferrero installe une usine en France et en 1963, voilà notre pâte à tartiner lancée sur le marché français sous le nom de Tartinoise.

 


 

Nutella2.jpg

 


 

En 1966, elle est définitivement baptisée Nutella.

 

 

Certains se rappelleront de sa présentation en coupelles :

 

Nutella5.gif


 

Ah... ce bon petit goût de noisettes, il n'y a pas que les humains qui sont fans...

 

 

 

nutella4.jpg 

 

 

 

Vous en avez l'eau à la bouche ?

Je ne vais pas terminer sans une bonne petite recette !

 

Un délice rapide au Nutella :

 

Dans un récipient, mettez 150 g de beurre et 250 g de Nutella, passez au micro-ondes 1 à 2 mn, pas plus juste pour fondre le beurre et ramollir le Nutella.

Bien mélanger le tout pour obtenir une crème lisse.

Ajoutez 3 oeufs, bien mélanger au fouet, un sachet de sucre vanillé, mélanger, et enfin 80 g de farine, mélanger encore.

Mettre dans des moules individuels, cuire 10 à 15 mn au four (180°).

 

Bon, je sais, ce n'est pas bon du tout pour le régime mais pour un jour d'exception... !


                                                                     36_2_25.gif



 

 


Repost 0
Published by Martine - dans Souvenirs
commenter cet article

Présentation

  • : Jardin Secret
  • Jardin Secret
  • : Un petit coin de détente pour échanger des idées, partager des connaissances, des images, des histoires...
  • Contact

 

Vous voici dans mon Jardin Secret !

Merci d'en avoir poussé le portail.

J'espère que vous vous y sentirez bien.

Son but est de se détendre, de faire une pause,

de partager ensemble des sujets qui nous intéressent.


A votre droite, vous pouvez choisir dans "Catégories"
les sujets que vous voulez découvrir.

 

Bonne promenade !

 

Recherche

Vous voulez recevoir les nouveaux articles dès qu'ils sont publiés ?


Inscrivez-vous à la newsletter dans la colonne de droite, 2 petites cases à cocher.



Et n'hésitez pas à laisser des commentaires, le Jardin en est plus vivant.

 

Pour avoir la liste des recettes : clic2.gif

 

 

 

Partenaires

 

 

 

Lotus.gif

 

 

 

 

Articles Récents

Flag Counter